Partagez | 
 

 I am the best model you can have ☆ yoon mee yin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Invité
Invité


MessageSujet: I am the best model you can have ☆ yoon mee yin   Jeu 15 Mar - 13:45

Tae Young était affalé sur son lit, les écouteurs dans ses oreilles, la musique à fond. Il s’ennuyait et ça se voyait par ce fait. À vrai dire, il n’avait pas vraiment envie de faire quoique ce soit de la journée, surtout que cette journée était une journée de repos. Certes, il aurait très bien pu sortir, faire un petit tour en ville histoire de voir si on le reconnait, de voir si Origine était aussi populaire qu’on le laissait paraitre, et aussi pour voir si on le reconnaissait lui. Car oui, si on le reconnaissait lui, ça voulait dire que les personnes savaient qu’il était dans les Origine et sûrement qu’il était leur petit préféré. Tout du moins, c’est par cette façon qu’il le remarquait. Après tout, il s’était toujours dit qu’il était le moins populaire du groupe. Le plus bizarre, le plus mature, alors qu’il n’était que le maknae. Non, il n’en avait pas l’air, sauf quand il partait dans de drôle de délire, ou quand il se faisait avoir par ses hyungs. Car ouais, qui dit maknae dit souvent être chouchouté mais aussi taquiné par ses ainés. D’accord, d’accord. Il l’avoue, il les embête énormément, surtout Hyun Wook et Il Wook sur le fait qu’ils étaient les véritables maknaes à ses yeux. Mais c’était lui qui devait porter Hyunie, c’était aussi souvent lui qui devait faire une tâche que personne ne voulait faire ‘parce que c’est le maknae donc c’est normal’. En fait, c’était soit le maknae, soit Woo Jin qui en prenait à leur compte quand ça ne concernait pas les tâches qui leur étaient attribuées. Enfin bref. Tout ça pour dire qu’il aimait aller en ville pour voir si sa popularité avait grandi. Il faut dire que son égo était vraiment très flatté pendant ces moments-là. Surtout quand les fans lui disaient qu’il était beau, qu’il dansait bien, qu’il était leur préféré du groupe. Ce n’est pas de sa faute s’il devenait limite narcissique à cause d’eux ! Bon, si, en quelque sorte ça l’était, mais il ne fallait pas lui dire.

Enfin, malgré le fait qu’il aimait sortir pour ça ou tout simplement pour faire des petites emplettes, il n’en avait vraiment pas l’envie. Quand la flemme lui prend, c’est pour de bon. Enfin non, pas la flemme, juste la non-envie de sortir du dortoir. Du coup, comme Tae Young ne savait pas quoi faire, il était là, sur son lit, à s’ennuyer en fredonnant certains airs qui passaient dans son ipod. Il avait sa tablette tactile au-dessus de sa tête, et il lisait de temps en temps les tweets qu’on lui faisait – il lui arrivait de prendre peur, oui – ou tout simplement de lire les messages sur leur fancafé ou de lire les articles concernant le groupe ou d’autres idols. Il regardait aussi des clips, il essayait de comprendre certains commentaires fait sur le clip vidéo officiel de leur dernier comeback en date. En bref, il s’ennuyait et voilà ce qu’il faisait pour faire passer son temps. Au moins, il reste toujours sur la question de la popularité du groupe, c’était déjà ça. Mais sérieusement, il s’ennuyait. En plus, il n’y avait personne dans l’appartement pour… une raison dont il ignorait en fait. Ils avaient sûrement trouvé quelque chose à faire de leur temps libre. Le maknae aurait très bien pu aller rendre visite à son orphelinat pour se ressasser plein de vieux souvenirs, pour aller faire sourire tous les orphelins, pour aller leur montrer que même eux peuvent réaliser leur rêve et être célèbre s’ils le souhaitent, tout comme lui a réussi à le faire. Il était leur modèle, en fait. Tout du moins, c’était ce qu’avait dit une des femmes qui tenait l’orphelinat. Oui, il avait reçu une lettre, tout comme il recevait des lettres de fan. Mais ce n’était pas une lettre de fan mais une lettre de remerciement et d’encouragement, comme une lettre qu’envoyait une mère à son fils, fière de lui. Tae Young a vraiment été touché en la lisant. Savoir qu’il avait redonné de l’espoir à certains jeunes enfants, savoir qu’il était leur modèle, qu’ils voulaient faire comme lui… Ça touche, énormément.

Mais il n’avait pas prévenu l’orphelinat, il ne savait pas s’il pouvait passer ou non. Après tout, c’est mieux de savoir quand il est possible de passer et donc préparer sa venue. Le personnel pourrait tout simplement ne rien dire aux enfants pour leur faire la surprise, mais il fallait au moins prévenir le personnel et savoir si la directrice était d’accord. Même Tae Young savait très bien que cela ne la dérangerait pas. Au contraire, elle apprécierait se voir qu’il tient toujours à eux même en étant une idol, et serait ravie de voir qu’il n’a pas perdu le bon contact qu’il avait avec les tous petits. Oui, quand il était encore qu’un adolescent normal, il revenait souvent dans l’orphelinat et passait du temps à s’occuper des enfants, à leur parler, à leur dire qu’eux aussi trouveront une famille aimante. Il n’a pas perdu ce contact, il n’a pas perdu cette envie et cet automatisme d’aller voir les enfants. Dans un point de vu professionnel, c’était extrêmement bien vu : une idol qui rend visite à un orphelinat et qui passe du temps avec les enfants, n’est-ce pas quelque chose de bien vu par tout le monde ? Si. Donc ça ferait un bon point pour lui. Un bon point pour le groupe également. Le directeur de l’agence en serait ravi d’ailleurs… Surtout si on prenait une photo de lui là-bas. C’est donc avec cette idée qu’il repose sa tablette à côté de lui et se relève pour aller fouiller dans ses affaires et trouver un bloc note. Il y marqua cette idée, cette visite à faire, et ira sûrement en parler avec Nana pour voir ce qu’elle en pensait. Il lui en parlera la prochaine fois qu’il la verra… Sûrement demain, voire même ce soir d’ailleurs. Par automatisme, il bougea en rythme sur la musique qui passait au moment où il écrivait. Ce qui lui donna fortement envie, en fait.

Il referma son stylo et colla son post-it sur le mur, bien voyant pour qu’il y repense, et alla dans le salon. Quitte à bouger, à danser, autant avoir une grande place et la musique à fond pour le faire, n’est-ce pas ? Il était tout seul de toute façon, ça ne dérangerait donc personne. C’est donc en dansant un peu qu’il posa son ipod sur le socle de leur chaîne hi-fi faite spécialement pour les produits à la pomme, et mis la playlist « dance ». Ouais, une playlist spéciale de chansons qui bougeaient bien, sur lesquelles il aimait justement bouger. Il déplaça légèrement les meubles histoire d’avoir de la place pour bouger, et il mit la playlist en route. La première chanson ? The Boom, de T.Mills – il aimait énormément bouger sur celle-là, c’est donc pour cela qu’il partit directement dans une chorégraphie qu’on penserait improvisée. Si elle l’était ? Non, il a tout simplement mémorisé une chorégraphie qu’il s’était fait dessus depuis qu’il s’amusait à danser sur cette chanson.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Yoon Mee Yin
Étudiante en Art (P. & S.)

Mais IRP, j'ai pour avatar : Ne RouJe suis âgé(e) de : 25Mon nombre de récits postés sur le forum est de : 221Je suis présent(e) sur le forum depuis le : 14/02/2012
MessageSujet: Re: I am the best model you can have ☆ yoon mee yin   Lun 19 Mar - 16:17

Mal à l’aise, Mee Yin ne pouvait nier qu’elle avait l’impression de l’être à longueur de journée. Qu’importe le lieu ou l’endroit dans lequel elle se trouvait, elle avait cette impression désagréable de ne pas être à sa place, que ce monde dans lequel elle évoluait ne lui convenait en aucune façon. Elle ne savait pas vraiment si cette impression si désobligeante était du au traumatisme qu’elle avait eu lorsqu’à peine âgée de quinze ans, elle avait due faire face à la cruauté de l’être humain et surtout son côté pervers mais cela avait du fortement y participer. Elle n’avait jamais l’impression d’être en sécurité, qu’à chaque instant un lieu qui s’était trouvé être accueillant pouvait tout aussi bien devenir hostile, lui assignant de nouvelles blessures psychologiques sans qu’elle n’ait pu en préserver. Méfiante, elle l’avait toujours été mais au fil des années, à mesure de ses expériences dans lesquelles elle avait pu être déçue par les autres, elle ne l’était devenue qu’encore plus. Elle ne pouvait se fier à personne… enfin si uniquement à certains qui avaient fais leur preuve, qui étaient constamment là lorsqu’elle en avait le plus besoin que ce soit par leur présence, leur geste ou les attentions qu’ils pouvaient avoir à son égard. Les autres, n’étaient que des êtres qui l’inquiétaient, la terrifiaient car elle n’était nullement en mesure de décerner qui ils étaient vraiment, si leurs attentions à son égard étaient tout aussi louables que pouvaient l’être celles de Woo Jin, voir de Mu Kyeom. Elle était donc obligée de se tenir éloigné d’eux, tâchant de mettre de côté ses aprioris, ses craintes mais soyons honnêtes, elle n’y parvenait que très rarement.

Pour cela, il suffisait de voir avec quelle difficulté, Mu Kyeom avait pu l’approcher, cela avait mit plus de trois mois de rapprochement quotidien pour qu’elle puisse être en mesure de lui dire quelques mots en s’efforçant de ne point trembler de tout son saoul, tellement son inconscient était terrifié et encore traumatisé par l’événement qui s’était produit dans son existence quelques années auparavant. Alors être en mesure de parler à un homme, un garçon qu’elle connaissait à peine, cela lui était tout simplement impossible… son inconscient ne pouvait nullement le supporter et elle se retrouvait prisonnière d’une boucle infernale qui n’avait point de fin, tel un chien qui se mord continuellement la queue en tournant en rond. Elle n’avait pas changé, ni évolué depuis ce jour si ce n’est d’être devenue encore plus réservée, mal à l’aise et terriblement méfiante. Sans aucun que si elle avait été suivie psychologiquement son quotidien actuel aurait pu être différent, seulement elle ne l’avait point fait, avait refusé que toute personne puisse être au courant de cette histoire, de son agression sexuelle qui l’avait plongé dans cet état, bien loin de cette demoiselle si pleine de vie et souriante quoiqu’un peu réservée qu’elle avait été. C’était uniquement aux côtés de Woo Jin qu’elle avait l’impression de retrouver cette demoiselle d’atan. Il ne faisait jamais mention de ce passé traumatisant, s’efforçant toujours à la taquiner pour qu’elle réagisse comme elle l’avait toujours fait avec lui. Il était tel un frère à ses yeux et les convenances n’étaient pas de mise quand bien même s’efforçait-elle de ne jamais devenir un poids pour son ami. Pour preuve depuis son arrivée à Seoul, c’était la toute première fois qu’elle avait mise les pieds dans l’appartement de son ami qui appartenait à l’ensemble du groupe « Origine ». Sans aucun doute que si ses parents n’étaient pas revenus en ville pour quelques semaines, Mee Yin n’aurait jamais mise les pieds dans cet endroit ô studieux.

Elle était arrivée la veille lorsque sortie d’un cauchemar ô particulièrement stressant, elle avait envoyé un sms à son meilleur ami, oppa pour l’informer qu’elle avait encore rêvé de ce jour là. La présence de ses parents dans cet appartement qu’elle occupait pendant leur absence, la déstabilisait totalement, encore plus que lorsqu’elle s’y trouvait seule. Elle avait l’impression d’être une intruse dans ce lieu, elle n’arrivait pas à faire en sorte d’apposer sa trace et avait développé cette habitude de remettre tout ce qu’elle touchait en place comme si ce dernier n’avait jamais bougé. Un côté maniaque qui n’avait jamais été le sien mais qui pourtant l’obligeait désormais à être ainsi, si terrifier à l’idée d’être une gêne d’autant plus importante pour ces parents qui l’avaient toujours fuis dans une certaine mesure. Elle était résolument une erreur à leurs yeux, après tout en s’engageant dans une action humanitaire, il est évidant que leur choix de vie était bien différent du commun des mortels. Elle était arrivée par accident et ils avaient trouvés que la solution de la confier aux parents de son père qui saurait lui donner un équilibre de vie dont tout enfant avait besoin. En faisant cela, ils avaient sans aucun doute penser prendre la bonne décision, seulement à ses yeux… ils n’étaient que des étrangers, des êtres qu’elle ne connaissait pas quand bien même ils prenaient la peine de lui téléphoner une fois tous les mois quand les conditions leur permettait de le faire. En prenant la décision de venir vivre quelques jours chez son meilleur ami, elle savait qu’elle avait déstabilisé ses parents voir même les blesser, seulement elle n’était nullement en mesure de réagir autrement qu’ainsi.

Bien entendu, son arrivée en ses lieux, n’avaient nullement été de tout repos pour son inconscient… venir dans un appartement où les colocataires de son ami se trouvaient être que des hommes n’étaient peut être pas la meilleure des solutions mais elle n’avait que lui, ne se sentant nullement le courage de demander cette faveur à Mu Kyeom, elle le dérangeait déjà tant de fois. Elle se trouvait donc seule à l’heure actuelle dans la chambre de son meilleur ami. Celui-ci ayant des choses à faire d’ordre professionnel lui avait remit en main les clés et la carte d’accès à l’appartement, lui disant de faire comme si elle était chez elle. Seulement elle n’avait pas encore osé sortir de la pièce, ayant trop peur de se retrouver nez à nez avec l’un des colocataires et membres du groupe de son ami. Elle savait qu’elle n’avait point besoin d’avoir peur d’eux, Woo Jin lui avait assuré que jamais ils ne lui feraient le moindre mal, seulement encore une fois… c’était plus fort. Son inquiétude étant aussi forte qu’envers des étrangers et d’autant plus envers Tae Young qui bien qu’étant le maknae, imposait par sa prestance et son physique ô mature comparé à d’autres membres… Il avait au cours de la soirée précédente essayait de la mettre à l’aise, s’intéressant à son cas, seulement elle n’avait su que balbutier que quelques paroles inaudibles alors que dès que Woo Jin était à ses côtés, elle semblait plus relaxer. Elle pensait sincèrement qu’elle avait du laisser une impression étrange aux amis de son meilleur ami… oui, une fille bizarre pour changer.

N’ayant pas cours pour la journée, elle avait fini par se décider à s’aventurer en dehors de la chambre de son ami. Elle semblait avoir entendu certains des habitants quitter l’appartement en l’espace d’une vingtaine de minutes et pensait être seule. C’est donc dans des pas légers, limite de loups qu’elle se dirigea vers la cuisine, son bloc à dessin à la main avec ses crayons dans une petite trousse pour se servir un verre d’eau afin de s’hydrater quelque peu. Savourant ce premier verre de la journée, elle s’apprêtait déjà à retourner sur ses pas qu’elle entendit du bruit dans le salon dans la pièce à côté. Un bref coup d’œil au coin de l’entrée de la cuisine lui permit de voir quel membre du groupe se trouvait encore en ses lieux. Il s’agissait de Tae Young qui semblait être résolu à s’entrainer à son art : la danse. C’est donc en discrète curiosité qu’elle le fit commencer à exécuter quelques pas sur la musique qui sortaient des enceintes de la chaine hifi, alors que son âme d’artiste semblait peu à peu s’éveiller en elle. Elle s’installa donc en toute discrétion dans un coin de la pièce, sortant un crayon de sa trousse afin de dessiner le corps de ce dernier sans prendre conscience que pour une fois, elle parvenait à le faire sans même se sentir mal à l’aise. Tae Young se pourrait-il être son premier réel modèle ? Il fallait le croire.

TENUE : 01.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I am the best model you can have ☆ yoon mee yin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PUB & Informations] Games Paper Model Studio
» [Lien] paper model pour bfg
» [Imperium] Flotte BFG via des figurine Brigade Model - Liste impérial
» Football Identity
» Wizard wants your money, again

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Light Goes On Again ::  :: • Boites à souvenirs :: • Sujets non terminés-