Partagez | 
 

 Ses souvenirs sans fin. [Pv : Baek Chul Yu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Invité
Invité


MessageSujet: Ses souvenirs sans fin. [Pv : Baek Chul Yu]   Jeu 15 Mar - 15:10

Je lui dois plus que ma vie.

Peut-être ne se souvient-il que très peu de cette soirée. Peut-être a t-il oublié cet instant ou il a ramassé un chat errant dans la rue, ou il l'a sauvé de ce monde qui l'effrayait tellement. Pourtant mes souvenirs, jamais je ne pourrais les effacer. A chaque fois que j'y repense mon cœur s'embaume d'une chaleur indécente, à chaque fois que me rappel de son visage rassurant je me dis que je lui dois plus que de la reconnaissance. Il m'a redonné espoir. Il m'a permis de sortir de cet enfer, de me faire comprendre que tous les hommes ne sont pas des monstres. J'ai compris grâce à lui que je pouvais à nouveau respirer, que je pourrais m'appuyer sur ses épaules et ne plus avoir peur de ce que l'avenir pouvait représenter. Peut-être n'étais-ce rien pour lui, ou alors juste un service qu'il rendait à son nouvel animal de compagnie. Mais pour moi c'était plus, bien plus qu'une perche tout juste tendue. Je me suis attaché à lui, et aussi loin que je me souvienne cette sensation s'était totalement échappée de mes souvenirs. Or, la décision la plus difficile que j'ai eu à prendre il y a quelques mois c'était bien de m'en séparer. Il aurait été égoïste de plus l'envahir que je ne l'avais déjà fait, d'empiéter plus encore sur sa vie dont j'avais appris quelques détails qu'il avait bien voulu échapper. J'ai compris bien assez vite qu'il était secret, que parler du passé ne le mettait en joie tout comme moi-même je ne pouvais facilement me confier. J'ai toujours supposé que c'était normal, qu'à défaut de lui manger un peu de son espace et de lui croquer son temps je n'avais pas à réclamer d'en savoir plus sur lui. Sûrement car je l'estimais ? Que je ne pensais pas qu'on puisse être aussi réconfortant envers un inconnu ? J'enviais jusqu'à sa personnalité. Jusqu'à ses traits de caractère si apaisants, et ses sourires qui faisaient naître peu à peu les miens. Mais finalement j'ai du partir, le laisser avec regret pour faire un bout de chemin.

Car grâce à lui, grâce au courage qu'il avait pu m'offrir j'ai pu reprendre pied.
Et même si rester accrocher à lui m'aurait plu, il fallait bien que je quitte le nid.

Le mannequinat n'avait pourtant rien d'intéressant à mes yeux, hormis le fait de gagner de l'argent. Il le savait, lorsque j'ai démarré alors que j'habitais encore sous son toit je ne me suis en aucun cas amusé. Mais comment aurai-je pu me plaindre ? Je savais de son côté ce qu'il vivait. Lorsqu'on passe autant de temps avec une personne on fini par tout de même réussir à décoller un peu ses barrières. Alors je n'ai jamais pleurniché sur mon sort, pas plus que je ne désirais le faire. J'ai avancé tant j'avais du mal à envisager pouvoir y arriver et j'ai finalement eu plus de renommé que je n'aurai pu l'espérer. Je n'en ai seulement pas perdu la tête, pas plus que je suis devenu quelqu'un d'autre. Et tant mon appartement me semblait accueillant, tant je me suis évertué à le personnaliser pour m'y trouver mieux, Chul Yu me manquait. Souvent j'ai hésité à venir le voir, souvent je me suis demandé si je n'allais pas l'ennuyer. J'envisageais le fait qu'il pouvait avoir autre chose à faire qu'accueillir une petite tête blonde un peu trop " pot de glue " et je m'abstenais. Quelques rares fois je ne résistais pas certes, mais j'avais peur. Peur qu'il trace un trait sur cette période de quelques mois. Je ne sais pas si c'était idiot, même actuellement ou du moins avant quelques heures je pensais que ses semaines sans l'avoir vu à cause de mon voyage à Paris nous aurait définitivement éloigné. Même en rentrant à Séoul avec un joli prix sur mes épaules je n'arrivais pas à être heureux, et je m'en voulais pour ça. Pour ma chance indéniable ne me faisant pas sauter de joie comme ça aurait du être le cas. Non, autre chose m'avait arraché une expression : Un message de sa part. Et autant dire que je ne suis pas passé accoté.

Le prix n'était qu'un prétexte pour venir lui rendre visite, qu'une occasion pour foncer m'habiller une heure à l'avance et décommander tout ce qu'on avait prévu pour moi. Sûrement que mon coup de fil a été vu comme un caprice, que annuler si vite était hâtif mais je n'en avais cure. Cette vocation n'était là que pour me permettre de vivre et j'avais envie de le voir. Que dis-je, j'ai envie de le voir. Et peut-être que c'est bien pour cette raison qu'actuellement je suis si pressé. Que je pioche au hasard dans mon armoire, enfile mes vêtements à la vitesse grand V. Je n'en oublie seulement pas mon écharpe, un bonnet sur le haut de ma tête et une paire de lunettes. Peut-être qu'ainsi je fais un peu gangster mais pour tout dire je n'en ai rien à faire. Ainsi je me sens plus rassuré, et ma chevelure blonde passe plus inaperçue en étant camouflée par tout cet équipement. Mais l'heure tourne, et j'attrape finalement ma veste pour la reposer sur mes épaules pendant que je colle à mon oreille mon téléphone pour appeler un taxi. Non pas que marcher me déplait, mais les idiots curieux si. Et une fois entièrement préparé, c'est en entendant le klaxon que je me dépêche d'attacher mes lacets - Comme un petit enfant - pour finalement bondir sur les clefs, fermer la porte derrière moi et dévaler les marches d'une allure bien trop précipitée. Sûrement Chul Yu rirait-il à me voir ainsi ? je ne sais pas, mais en tout cas je ne met pas longtemps à rentrer dans le véhicule en tendant l'argent. Et une fois l'adresse récitée, c'est en m'adossant contre le siège que je me prépare à l'éventualité des bouchons, des feux rouges et toutes autre bêtises ennuyeuses. J'ai seulement pris tant de fois ce trajet que je sais qu'il suffit d'une vingtaines de minutes pour arriver à destination. C'est donc patient, calme d'apparence que le paysage devient ma distraction le temps d'arriver.

Mes prédictions sur le bon quart d'heure s'avérant donc juste, j'adresse finalement un remerciement au chauffeur pour ensuite me retrouver sur le trottoir à l'air libre. Même si bien sûr là je ne fais pas attention aux alentours autre pour voir s'il n 'y a pas trop de monde. A cette heure par chance c'est bien le cas, et dans quelques dernières foulées j'arrive à la porte de l'appartement tout en retirant enfin mes accessoires de camouflage. Peut-être suis-je à l'avance, peut-être à l'heure.. A vrai dire je n'ai pas pris le temps de regarder, mais avec lui j'ai pour habitude d'être vraiment ponctuel. Et une fois la pauvre sonnette agressée c'est d'un petit sourire que je mets mes lunettes dans la poche de ma veste en me frottant les mains. Je crois qu'à cet instant j'ai tellement hâte que je serais capable de m'acharner sur la poignet comme je le fais souvent. Sûrement cette façon de penser est impulsive, téméraire.. Mais j'ai l'habitude de refreiner mes excès pour ne pas paraître trop idiot. Enfin, si mon tempérament ne me rattrapait pas une fois de plus en voyant la porte s'ouvrir et un minois connu se dévoiler.

« Hyung ! »

Or, à défaut de toutes pensées hésitantes je ne peux m'empêcher de finalement lui bondir dessus. Avec le temps je ne sais s'il s'y est habitué, mais parfois je ne peux pas m'en empêcher. Comme un mauvais parasite collant je l'entoure de mes bras d'un sourire bien rayonnant.

« Tu vas bien ? Je suis si content de te voir ! Ca faisait vraiment trop longtemps.. Tu m'as manqué tu sais ?.. Je suis à l'avance ? Tu as l'air de te porter bien ! »

Et le flot de paroles dépasse mes lèvres alors que je me recule pour le regarder. Ca jusqu'à revenir à l'attaque l'enlacer, bien malheureux soit-il. Car il serait sûrement dur pour lui de me détacher si aisément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Park Il Wook
Membre de "Origine" & Etudiant

Mais IRP, j'ai pour avatar : Son Dong Woon [BEAST]Je suis âgé(e) de : 26Mon nombre de récits postés sur le forum est de : 360Je suis présent(e) sur le forum depuis le : 14/02/2012
MessageSujet: Re: Ses souvenirs sans fin. [Pv : Baek Chul Yu]   Dim 15 Avr - 10:08

le joueur de Chul yu ne s'étant pas manifesté dans le sujet de référencement, nous avons du le supprimer ♥
Je déplace donc ♥



the real charm of the actor,is to admit publicly that he is really the character.
Even though I can’t say it right now, even when I keep getting nervous looking at you. I always think of you... You don’t know yet, you don’t know my love... but I just need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romantic-love.kazeo.com
 

Ses souvenirs sans fin. [Pv : Baek Chul Yu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» question sans reponse sur sirocco
» Utilisation du Nabaztag avec la freebox HD, sans carte Wifi
» Main sans valeur et fleur
» NEW - Appel d'url par les zoreilles en php (sans openab) !
» [Achète] Caracoiffe, Caracape, Atouin sans bonus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Light Goes On Again ::  :: • Boites à souvenirs :: • Sujets non terminés-